Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

miércoles, 05 abril 2017

Lion

Lion.jpgLe titre espagnol en Colombie est Un camino a casa. C'est un film qui raconte l'histoire vraie d'un enfant Indien adopté par une famille australienne et qui cherche à retrouver sa famille d'origine après des longues recherches par Internet. Une histoire très émouvante et bien présentée en mélangeant les images de l'enfant avec sa famille puis celles de sa nouvelle vie en Australie. C'est pourtant difficile de montrer la recherche et l'état d'esprit du jeune qui cherche ses racines. Le contraste entre les jolies paysages australiens et ceux de la misère indienne est frappant.

Il y a eu récemment un cas similaire d'une fille Colombienne adoptée par une famille aux États-Unis et qui a retrouvé sa vraie mère en faisant des recherches à Bogota. J'ai pensé à des enfants adoptés que je connais et qui ont eu une nouvelle vie plus ou moins facile. Il y avait par exemple une petite fille Colombienne dans le jardin d'enfant de mon fils qui était très agressive et mordait les autres enfants, mais en grandissant elle est devenue une jeune très française qui n'a de colombien que son corps ; je pense qu'elle ne parle pas espagnol. C'est quand même plus facile lorsque l'on adopte un bébé que lorsque les enfants sont plus âgées. Le plus admirable ce sont justement ces familles qui adoptent des enfants plus grands et qui s'en sortent avec amour et persévérance.

Une anecdote en passant : un monsieur âgé qui faisait la queue devant nous a demandé à quelle heure passait le prochain film. On lui a répondu : 5 heures. Il a pris un billet, puis il a demandé de quel film s'agissait-il et s'il était bien. Drôle de façon d'aller au cinéma ou bien une démonstration de confiance envers le programmateur de la salle.

 

Lion
Date de sortie : 22 février 2017 (1h58)
De Garth Davis
Avec Dev Patel, Rooney Mara, Nicole Kidman
Genres : Biopic, Drame, Aventure
Nationalités : américain, australien, britannique

Synopsis : Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.

25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.

Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.

Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=229070.html

 

domingo, 02 abril 2017

Déluge

NV-IMP981.jpgLa Colombie est un pays tropical. Les pluies torrentielles sont une manifestation de ce que l'on appelle ici l'hiver. L'été c'est quand il ne pleut pas et il y a la sécheresse. Aujourd'hui on sait que le phénomène d'El Niño est une des causes des périodes trop humides ou trop sèches. Les effets sont ressenties à l'autre bout de la planète. Le mois dernier j'ai eu l'occasion de passer par la ville de Campoalegre au département du Huila après une coulée de boue qui par chance n'a pas fait des victimes car les autorités ont eu le temps d'évacuer la population. C'était impressionnant de voir les troncs d'arbres déracinés et les rochers énormes le long de la rivière ainsi que les maisons détruites. Ce qui s'est passé avant hier soir à Mocoa est beaucoup plus grave car il y a des centaines de morts. Là ce sont trois rivières qui ont débordé. On commence à parler des conséquences de la déforestation dans ce coin de l'Amazonie. Avant la végétation luxuriante protégeait l’environnement, mais sans ces arbres, l'eau fait des dégâts énormes. La rue de la photo à Gigante qui semble très calme dévient un torrent lorsqu'il pleut fort dans cette petite ville du Huila. J'y ai entendu parler d'un lac en haut de la montagne qui pourrait céder et inonder la ville. Nous sommes trop petits face aux phénomènes naturels. Espérons que le réchauffement de la planète qui est en train de se produire soit arrêté ou ralenti à temps pour éviter des cataclysmes énormes.

 

23:13 Anotado en Naturaleza | Permalink | Comentarios (0) | Tags: colombia, ecología

martes, 21 marzo 2017

Dessine-moi un mouton

 

dibujo, pasatiemposJe me suis inscrit à un cours de dessin. J'avais déjà fait des cours de peinture dans un club de mon travail ainsi que des stages d'aquarelle d'un week-end ou d'une semaine. Quand j'étais enfant j'aimais beaucoup dessiner. C'était mon hobby préféré. J'aimais surprendre les adultes avec mes images. En grandissant j'ai oublié de dessiner. Seulement lorsque j'étais en vacances, au restaurant, dans un parc avec mes enfants ou en attendant quelqu'un que je sortais un bout de papier pour fixer en images ce que je voyais. C'est un très bon moyen de voir les détails d'une scène. Meilleur que la photo car on a le temps de regarder chaque coin du paysage. La photo c'est autre chose. Je l'aime bien aussi, mais c'est plutôt le cadrage ou l'insolite qui fait la différence.

Mon nouveau prof de dessin m'a demandé de lui montrer ce que je dessinais, mais comme je n'avais rien, il m'a dit qu'il fallait avoir un cahier et dessiner tous les jours. C'est la pratique qui fait le dessinateur et qui permet de progresser. En classe il me donne des exercices. Nous sommes deux en cours de dessin, mais dans la même classe le prof donne des leçons de peinture et de couleur en acrylique. Nous avons essayé diverses techniques. J'aime bien le graphite et les ombres que l'on peut créer simplement en frottant le papier avec le doigt ou un bout de chiffon. Ce sont trois heures de travail intense en classe par semaine. Chez moi je passe depuis presque deux mois une quarantaine de minutes par jour à dessiner. Pour avoir des idées et ne pas sécher devant la page blanche, je fais un dessin sur un mot trouvé dans le dictionnaire ; j'ai choisi la lettre n. Je fais un deuxième dessin sur ce que j'ai rêvé pendant la nuit. Je dessine tôt le matin pour que les rêves ne disparaissent pas de ma mémoire.

dibujo, pasatiemposÇa donne une série d'images très hétéroclites. Je ne sais pas quoi faire avec elles. Peut-être raconter une histoire ou bien une vidéo avec un commentaire sonore. On verra bien.

En revanche, passer tout ce temps à dessiner implique que je dédie moins de temps à écrire, mon autre passe-temps préféré. La lutte avec le temps qui passe est perpétuelle et dérisoire. Ça m'amuse et me distrait. En dessinant ou en écrivant j'oublie tout en me concentrant sur l'expression de mes pensées.