Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

jueves, 15 febrero 2018

Catedral de sal de Zipaquira

colombia, minería, arteÇa faisait plus de 40 ans que je n'avais pas été à Zipaquira. C'est une ville au nord de Bogotá très touristique par les milénaires mines de sel où l'on a creusé des chapelles et une immense cathédrale à 180 metres sous terre. En fait le nouveau site date d'une vingtaine d'années. Je me souviens qu'à l'époque on parlait de la construction d'une nouvelle cathédrale plus grande que celle où j'ai été. Comme nous étions avec des amis européens venus faire du tourisme, nous avons pris le groupe avec un guide parlant anglais. C'était un Colombien très sympathique qui parlait très bien avec un accent étasunien. Nous avons marché environ 2 km aller-retour. Ça vaut la peine le voyage. La ville aussi a son charme car elle a gardé son architecture coloniale. De plus le soleil brillait très bien contrairement à ce qu'avait annoncé la météo. Le seul point noir a été le retour en voiture car nous avons déposé nos amis au centre ville vers 17h et avons mis deux heures pour rentrer à la maison à cause des embouteillages des heures de pointe. Ça c'est le problème de Bogota. Bon, il y avait aussi le problème des rammassage des poubelles ces jours-ci à cause d'un changement d'entreprise, mais ça devait renter dans l'ordre en quelques jours.

Catedral de Sal Zipaquirá Colombia

Dentro de la montaña reposa una maravilla de la arquitectura mundial

La Hermosa Catedral tallada completamente en Sal es única en su tipo y presenta a sus visitantes una majestuosidad sin igual. 180 metros bajo tierra se encuentra un lugar alejado de lo cotidiano que invita a la reflexión, al autodescubrimiento y al encuentro interno con la parte espiritual.

https://www.catedraldesal.gov.co/

miércoles, 14 febrero 2018

Ciro & yo

cine, documental, colombia, desplazadosCe documentaire colombien sur les problèmes rencontrés par les paysans avec la guérilla ou les paramilitaires est très bien fait. La vie de Ciro Galindo est un exemple de la violence subie par les paysans, car on dirait qu'il a été poursuivi par la mauvaise chance dans ce long conflit. Des politiciens et des citoyens des grandes villes ne savent pas ce qu'est la guerre, mais veulent la continuer à distance. Espérons qu'ils ne gagneront pas les prochaines élections. Le film explique très bien l'histoire du pays depuis les années cinquante. Dommage que les riches ne vont pas voir ce type de film. J'espère que l'on pourra le voir à Genève lors du festival Filmar.

Ciro & yo
País de origen: Colombia, 2017
Idioma: Español
Duración: 110 MIN.
Género: Documental
Clasificación: Todos
Reparto: Ciro Galindo, Esneider Galindo
Director: Miguel Salazar

Ciro Galindo nació el 29 de agosto de 1952 en Colombia. A donde quiera que ha ido, la guerra lo ha encontrado. Tras 20 años de amistad con Ciro, comprendí que su vida resume la historia de Colombia. Como tantos colombianos, es un sobreviviente, que después de sesenta años de huir de la guerra, sueña con vivir en paz. “Ciro y Yo” es un viaje a la memoria en busca de darle palabra al dolor; un viaje, como el de Colombia en tiempos de paz, en busca de recuperar su dignidad.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=114&v=si8...

martes, 13 febrero 2018

Carmelo Torres y la cumbia sabanera

cumbia, colombia, conciertoLe concert de Carmelo Torres et son groupe à l'Université des Andes du 3 février a été un très bon moment festif. Il était difficile de rester assis au milieu de cette salle pleine de jeunes enthousiastes. C'était de la musique tropicale colombienne de la région de la Sabana qui couvre plusieurs départements et n'est pas loin de la région de Valledupar d'où est originaire le vallenato. Le groupe de six musiciens a joué surtout de cumbias sabaneras qui au lieu de flûtes indiennes appelées gaitas avait des accordéons. Il y a eu aussi des merengues, sons, porros, chandés et paseos. L'accordéoniste a fait une démonstration du rythme et de l'accompagnement de plusieurs rythmes. Quand on n'est pas musicien ni spécialiste, on sait qu'il y a une différence mais on n'arrive pas à l'expliquer. Tous les musiciens étaient bons et le concert est passé trop vite. La diversité et la vitalité de la musique colombienne sont impressionnantes. Je verrais bien ce groupe dans la scène Ella Fitzgerald de Genève pendant l'été.

Carmelo Torres y la cumbia sabanera
Sábado, Febrero 03, 2018, 17:00
Carmelo Torres
Costa Atlántica
Colombia Suena

Gran representante acordeonero nacido en Ovejas – Sucre y adoptado por la comunidad de Bolívar, Carmelo Torres ha consagrado su vida artística a continuar el legado de sus maestros Andrés Landeros y Adolfo Pacheco. Carmelo es un fiel exponente de la música tradicional caribeña colombiana y ha logrado apoyar a los Gaiteros de San Jacinto y participado en Festivales como el Distrifónico.

Organiza: Centro Cultural - Decanatura de Estudiantes / Informes: 3394999 ext. 4738 – 2068
Apoya: Bienestar – Calidad de vida
Entrada gratuita con inscripción
Localización : Auditorio Mario Laserna Calle 19A # 1-82 Este
Contacto : centrocultural@uniandes.edu.co
Colombia Suena

https://www.facebook.com/carmelotorresmusica/

https://www.youtube.com/watch?v=iJWynDBJmfA

02:45 Anotado en Música | Permalink | Comentarios (0) | Tags: cumbia, colombia, concierto