Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

jueves, 23 febrero 2017

Le prénom

NV-IMP976.jpgJe n'ai pas vu la pièce de théâtre originale en français ni le film qui l'a suivie, mais voir son adaptation en espagnol m'a intrigué. En fin de compte c'était une bonne adaptation au langage et au monde colombiens. Quoique la prononciation à la française du prénom Adolphe c'était raté, car erronée et maladroite, le reste semble juste. C'est plutôt réussi. C'est l'histoire d'un groupe d'amis d'enfance qui s'aiment et se détestent à la fois. Il y a des surprises, on rit, mais aussi il y a un fond pathétique. Au fait c'est le reflet de l’hypocrisie de la société d'ici ou d’ailleurs. Je ne sais pas si le public non averti peut comprendre certaines références bien françaises. On passe un bon moment grâce à l'actuation et la mise en scène simple et directe. Ça m'a rappelé une pièce que j'ai vu récemment à Versoix où il s'agit de trois frères qui se retrouvent dans une réunion de famille où les tensions et rivalités internes finissent par exploser.

El nombre

Una comedia fresca, cercana, directa, delirante, que invita a pasarla bien y que a la vez abre un espacio de reflexión acerca de las diversas formas de mirar la sociedad actual. Amistad, hipocresía y mezquindad humana, nos muestran los personajes de El Nombre.

Actores: Sandra Reyes es Elizabeth, Natalia Durán es Ana, Nicolás Montero es Vicente, Mario Duarte es Claudio y Julio César Herrera es Pedro

Dirección: Mario Morgan | Asistente de dirección: Julián Arango |Dirección de arte: Alejandro Rauhut | Producción general: Johanna Morales | Escritores: Matthieu Delaporte y Alexandre de La Patelliére | Versión: F. Masllorens & F. González del Pino

Teatro Nacional La Castellana

Cl. 95 #47-15, Bogotá

http://teatronacional.co/index.php/en/el-nombre

 

sábado, 11 junio 2016

Tournoi de scrabble à Lancy

NV-IMP952.jpgLa dynastie qing ne connaissait pas le twill même en linceuls dans le shéol plein de cercueils en ruthéniums d'un jati extime couvert d'étoles et portant une bauhinie qu'il recepât près d'où il sexait en chantonnant un ranz, en buvant des givrys comme les plèbes, qui par des manipulations relutives, dans des poêles mazées pour des juleps contre la myase afin d'éviter qu'on ne lui massicote les mains.

 

domingo, 07 agosto 2011

Championnat mondial de Scrabble francophone à Montreux

NV-IMP764.JPGCette semaine a lieu le Championnat du monde de Scrabble francophone à Montreux, Suisse, à une heure de Genève. Hier j’ai participé à l’Open de scrabble classique. Nous étions trois participants de mon club parmi les 22 joueurs. Le système était un peu différent, car nous étions divisés en trois groupes où l’on a joué tous contre tous pendant les premières cinq rondes, puis les deux dernières rondes suivaient le système suisse à partir du classement à l’issu de la cinquième.

J’ai eu des parties intéressantes avec des bons joueurs qui ne m’ont pas gagné si facilement que ça grâce, à la chance des tirages et à l’expérience du Duplicate où j’ai appris pas mal de mots bizarres. La première partie qui est montrée dans la photo était contre une française de Guadeloupe très bonne joueuse. Elle n’a utilisé que cinq minutes de son temps et m’a entrainé dans sa vitesse car j’ai fini en quinze minutes des vingt alloués.

Seulement deux fois on a contesté mes mots et avec raison car ils n’existaient pas dans l’ODS : bidée et aluneur. Le premier ne m’a pas empêché de gagner la partie, alors que le second m’a été fatal dans une partie très serrée. Dans une autre partie j’ai cru avoir mis berk pour bloquer un nonuple, mais ni moi ni l’autre joueur avons remarqué qu’en réalité j’avais mis brek qui n’est pas valable. Un autre joueur nous l’a dit après avoir terminé la partie. C’est drôle comment le cerveau marche !

Il me manque beaucoup d’expérience et pratique dans cette modalité. À deux occasions j’ai eu les deux jokers en même temps et c’était difficile de trouver le scrabble sans perdre trop de temps. Il faut savoir changer des lettres ou passer son tour au bon moment. Il faut empêcher l’autre de prendre les meilleures places tout en se gardant la possibilité et l’espace pour scrabbler.

Mes scrabbles n’ont pas été nombreux : auror(e)s, lard(a)tes, m(a)nquée, gla(ç)ates, narguée et co(u)d(a)tes. Des bons placements m’ont donné plus de cinquante points avec cotez et vexait.

Les trois premiers de l’Open ont été qualifiés pour le mondial : c’était un béninois et deux français, je crois. La surprise était que la délégation suisse avait 10 places mais seulement 5 représentants et donc les trois premiers suisses dont moi avions la possibilité de jouer aujourd’hui et mardi soir au mondial classique !

J’ai hésité et désisté finalement. Dommage car ce n’est pas tous les jours que j’ai cette possibilité et que ça se passe si près de chez moi. Une cinquantaine de mordus du jeu de lettres du monde francophone sont en train de jouer à Montreux en ce moment.

Maintenant il faut nous préparer pour le championnat européen de scrabble en espagnol qui aura lieu à Lloret de Mar en septembre.

13:10 Anotado en Juegos, Ocio | Permalink | Comentarios (0) | Tags: scrabble, francés, campeonato