Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

miércoles, 20 octubre 2021

El olvido que seremos

festival des cinq continents,cine,drama,historia,colombia,españaEsta película está basada en el libro homónimo del escritor colombiano Héctor Abad Faciolince en donde describe la vida de su familia en torno a su padre el médico Héctor Abad Gómez asesinado en Medellín. El director español Fernando Trueba y el principal actor Javier Cámara, también de España, han hecho un trabajo increíble. Los demás actores colombianos también son muy buenos, especialmente los niños. El relato no es cronológico, pero bien montado. El ambiente de los años ochenta está muy bien logrado con los muebles, vestuario, automóviles y arquitectura de la época. La película gano el Goya 2021 de la Mejor película iberoamericana. Una nieta del doctor asesinado realizó en 2005 un documental sobre el mismo tema Carta a una sombra que está muy bien hecho. El libro El olvido que seremos de Abad Faciolince, 2007, ha sido traducido a muchos idiomas y ha sido un éxito de librerías. Me gustó mucho leerlo.

 

L'Oubli que nous serons
9 juin 2021, 2h16, Drame, Historique, Biopic
De Fernando Trueba
Par David Trueba, Héctor Abad Faciolince
Avec Javier Cámara, Nicolas Reyes, Juan Pablo Urrego
Titre original El olvido que seremos

Synopsis : Colombie, années 1980. Le docteur Hector Abad Gomez lutte pour sortir les habitants de Medellin de la misère. Malgré les menaces qui pèsent sur lui, il refuse d’être réduit au silence. Le destin de ce médecin engagé et père de famille dévoué se dessine à travers le regard doux et admiratif de son fils.

Adapté de faits réels, L’OUBLI QUE NOUS SERONS est à la fois le portrait d’un homme exceptionnel, une chronique familiale et l’histoire d’un pays souvent marqué par la violence.

https://allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=283743.html

http://www.hectorabad.com/loubli-que-nous-serons/

sábado, 31 marzo 2018

Le Jeune Karl Marx

drama, historia, política, cine, Francia, Alemania, BélgicaJ'ai loupé ce film en France lors de sa sortie car j'étais occupé et il n'est pas resté longtemps à l'affiche. Heureusement, il vient de sortir en Colombie comme un rattrapage pour moi.

Le point de vue est intéressant car il montre le jeune Marx dans le processus de formation de ses idées, son amitié avec Engels et d'autres intellectuels engagés et sa relation avec sa femme Jenny. On rentre très vite dans l'ambiance de l'époque dans ce monde en pleine révolution industrielle, de travail d'enfants et d'exploitation des ouvriers. Que du chemin parcouru par la société depuis ces temps là ! Toutes ces luttes ont permis l'amélioration des conditions des travailleurs, les avancées de la démocratie et la démonstration des limites de l'utopie communiste. Ces jeunes considèrent que les patrons ne travaillent pas, comme si le travail intellectuel et de gestion n'étaient pas valables. La création de l'internationale communiste n'était pas facile.

J'ai bien aimé, malgré le fait que je n'arrivais pas à dissocier l'actrice Vicky Krieps de son role dans le film Phantom Thread, que les personnages parlaient en anglais, français et allemand en changeant d'une langue à une autre de manière impromptue ce qui m'obligait à lire les sous-titres lorsqu'ils parlaient allemand, qu'il y a eu des erreurs dans le sous-titrage et qu'il a été plutôt long.

Le Jeune Karl Marx
Date de sortie : 27 septembre 2017 (1h58)
De Raoul Peck
Avec August Diehl, Stefan Konarske, Vicky Krieps
Genres : Drame, Historique, Biopic
Nationalités : français, allemand, belge

Synopsis : 1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s'organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage.

Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand.

Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer". Entre parties d'échecs endiablées, nuits d'ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=235590.html

miércoles, 17 febrero 2016

Truth

Truth.jpgTiens ! Pour une fois que je commente un film sorti en Colombie avant qu'en France. Le titre a été traduit ici en espagnol comme Conspiración y poder (conspiration et pouvoir). C'est le premier film du réalisateur James Vanderbilt. Basé sur une histoire vrai, racontée dans un livre par la journaliste Mary Mapes, dont le rôle est joué très bien par Cate Blanchett, il montre le processus d'investigation des journalistes de CBS qui cherchent à savoir si Georges W. Bush a fait son service militaire dans une unité spéciale ce qui lui aurait permis d’échapper à la guerre du Vietnam. Robert Redford joue le rôle du journaliste vedette de la chaîne de télévision, Dan Rather, et qui présente les informations dans le programme 60 Minutes.

C'est intéressant de voir comment les informateurs donnent une version, puis changent d'avis ou essayent de tricher. Prouver la véracité de l'information même si l'on a une copie de documents secrets n'est pas facile. Le film a un bon rythme qui nous tiens en haleine les deux heures sans que l'on perde le fils ou l'intérêt. Il m'a fait penser à certains journalistes d'aujourd'hui en France, comme ceux de Mediapart, qui n’hésitent pas à faire face au pouvoir pour faire sortir la vérité.

 

Truth : Le Prix de la Vérité
Date de sortie : 6 avril 2016 (2h01)
De James Vanderbilt
Avec Cate Blanchett, Robert Redford, Elisabeth Moss
Genres : Drame, Biopic
Nationalité : Américain

Synopsis : Le film s'attache aux révélations faites par Mapes et Rather : les deux journalistes ont en effet diffusé un reportage sur un président en exercice qui, selon eux, aurait bénéficié d'un traitement de faveur pour échapper à la conscription pendant la guerre du Vietnam. Lorsque la vérité éclate, le scandale qui s'ensuit brise non seulement net la carrière de Dan Rather, mais manque également de bouleverser les résultats des élections présidentielles américaines et de mettre un terme à l'existence de CBS News.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=230166.html